Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 11:04













































Une petite goutte de Saint-Emilion pour la route?

                     Fin du Rassemblement, on rentre au mouillage
Repost 0
Published by Ortiacciu
commenter cet article
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 09:10

                             Suivons le guide.....c'est pas gagné!!!!

                    Maora Beach - Santa Manza - Bonifacio -                    Une petite vaguelette et bye bye carte bleu, portable......... 
                                                   Grand Spérone
    


 


  


 
 
                                                          Lavezzi 
                                                     Piantarella
                                                    Balistra

                                                  Santa Manza
  
 

                                    Sardaigne : La Maddalena

                   Ile Budelli : Rassemblement Pneuboat italien

Sortie vers les Iles Sardes avec ; JJ33, Didire33, Erwan35, Mamifada, Bernard16

                                        Le salon des hommes

                                         Dauphins devant l'île Razzoli

                                                         Ile Budelli

                                                    Ile Budelli

                                               Plagette à Budelli

                                           Ile Santa Maria

                           Cavallo Morto ; apéro chez Aningoul

                                      Le Cavu à Tagliu Rossu



                             Une eau de montagne à 24°
Repost 0
Published by Ortiacciu
commenter cet article
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 08:58

Rassemblement Pneuboat au Sud de la plage de Balistra dans le golfe de Santa Manza - Bonifacio. Photo : JJ 33

16 équipages : JJ33 - Didire33 - Karaélo - Erwan35 - Mamifada - Laurent94 Batman - Bernard16 et Gigi - Jimili60 - Eddy44 - Gilles44 - Kermi44 - Barbouilleur44 - Philou44 - JulesSeb44 - Ortiacciu33 2B

Initialement le Rassemblement était prévu sur une crique du golfe de Porto Novo.
Celle-ci étant polluée par un dégazage sauvage notre rencontre s'est déroulée sur la même plage que notre Rassemblement du 08/08/08.

            Arrivée de la flottille en provenance de Porto Vecchio

DSC02765                                                Mamifada

                                      Gilles44 et Mamifada





                                         Gilles44 et les dames
DSC02781 (2)-copie-1
                     Le rosé de Lolo2A entre de bonnes mains

Erwan35 et les bordelais : un des rares bretons à s'aventurer sous notre stand!!!

     Mamifada tente bien une approche avec ses excellents biscuits

        Faut dire qu'il n'est pas évident de les suivre ces bordelais

                              Bernard16, s'y risque également

                      Madame Batman en discussion avec Karaelo

            JJ33 : "l'eau est trop chaude pour enlever la casquette"


A bientôt les Zozos!!!!!
Repost 0
Published by Ortiacciu
commenter cet article
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 07:33

 

 Pour une musique corse d'accompagnement, cliquez ci-dessus.



C'est en septembre 2008 au retour de Corse que j'ai vraiment eu le souhaît de concrétiser un rêve : réaliser le Tour de Corse avec mon propre bateau, un semi rigide Bombard SB 640, Yamaha 150cv.

Relativement "bleu" dans le domaine du nautisme avec aucun raid ni bivouac à mon actif, le challenge s'annonçait assez "piquant".

Partir? ...ok
Mais avec qui?
Un ou plusieurs bateaux?
A quelle période?
Durée du raid?
Bivouac à bord ou à terre?
Organisation du transport.
Trouver un gardiennage pour la remorque.
Assurer un hébergement pendant le Tour pour ma femme et ma fille.

Courant octobre 2008, la décision est prise : il y aura un seul bateau, l'équipage sera composé de Peyo (un pote basque titulaire du permis bateau) , de Thibault et Julien nos 2 fils respectifs de 12 ans.

Il serait fastidieux de commenter ici la préparation du Tour, plusieurs dizaines de pages seraient nécessaires.

Je peux simplement préciser que l'organisation du projet à été longue et minutieuse. Le moindre détail est important, et il faut s'employer à tenter de tout prévoir, tout en admettant qu'inévitablement des aléas (météo, matériel, physique....) viendront causer quelques soucis.


Je tenais à remercier la communauté Pneuboat pour l'ensemble des conseils et informations.

17 JUILLET 2009 :

7h : débarquement  du Ferry de la SNCM à Propriano
12h : mise à l'eau à Ajaccio avec la présence surprise de Lolo 2A qui me remet 2 bouteilles de rosé (pour remercier  les Pneuboat du geste solidaire) à déguster pour le Rassemblement du 09/08/09.
Le bateau est à l'eau, les embrassades faites, l'équipage à bord, le moteur en marche, lorsque j'aperçois sur le quai un homme pressant le pas vers notre direction.
Mais que nous veut-il ce brave homme?
Il s'approche du bateau : "tu es Ortiacciu?"
"Oui, pourquoi?"
"Je suis Maceli de Pneuboat et je viens t'annoncer un sérieux coup de vent"
Je venais de consulter la météo une heure auparavant.....calme plat !!!!
Je ne connaissais pas Maceli, mais me souvenais de la qualité de ses interventions sur le forum Pneuboat.
Je lui ai fait confiance et j'ai bien fait.

Après 10mn de réflexion, j'ai décidé,  à contre coeur,  de ressortir le bateau et de repousser notre départ.
Décision pas évidente à prendre car la mer était calme à cet instant, le temps superbe, nous aurions pu partir nous mettre à l'abri dans une crique à une vingtaine de miles.

Très grosse déception.......des mois de préparation et le jour J, premier gros "couac", dur à avaler, d'autant plus que déjà se pose la question de l'hébergement pendant le coup de vent.
Merci à mon ami Fabrice Marcucci pour son accueil "légendaire".
Merci également à Marine Diffusion, à Porticcio, pour le gardiennage et pour nous avoir facilté tous les mouvements avec la remorque.
La gestion des 3 jours d'immobilisation n'a pas été simple.
Combien de temps allait durer le coup de vent?
Comment serait l'état de la mer après son passage?
Nous avons étudié l'éventualité de réaliser le Tour dans le sens inverse que celui prévu initialement
Nous avons même envisagé d'abandonner le projet du Tour complet et de réaliser 2 mini raids, l'un vers le Sud et l'autre vers le Nord.
C'est assez prise de tête, car il faut reprendre tous les bivouacs, les ravitaillements, les étapes, les miles.....
Finalement, et après une  légère modification de la route, nous décidons de réaliser le projet initial : nous en avons conclu qu'il était réalisable tout en conservant une marge de 3 jours.





                                                                               AVEC LOLO2A
         AJACCIO : APERO SUR LE BATEAU DE IAPI FAMILY


20 juillet 2009 : 1er jour - AJACCIO- PROPRIANO- CAMPOMORO-AGULIA - 40 Miles-

Mer peu agitée à agitée. Force 3 à 4

Petit bonjour matinal à la famille IAPI qui réalise également le Tour mais en sens inverse et avec laquelle nous avions passé la soirée de la veille autour d'une bonne table.
Notre départ tardif d'Ajaccio (11h) ainsi que l'état de la mer encore relativement agitée, nous ont incité à "zapper", la côte Sud du golfe d'Ajaccio, l'anse d'Orzu, la baie de Cupabia, Porto Pollo.
Nous avons directement navigué vers Propriano uniquement pour faire le plein de carburant.
Il en a été ainsi pendant la totalité du Tour, dès que nous en avions la possibilité....plein d'essence.
De la sorte, nous n'avons jamais tapé dans notre réserve de 40l (2 nourrices), le réservoir de 77l et les pleins réguliers ont été suffisants.
Après une pause casse-croûte à Campomoro, direction vers notre premier bivouac,  la crique d'Agulia que je connaissais pour y avoir été 2 fois...à pieds.
Excellent bivouac, très bon abris, attention toutefois à l'entrée de l'anse par mer agitée.

                                                                                CAMPOMORO 

                                                                            ANSE D'AGULIA    
                                                                                           

                                                                                                                                                                                                                          

                                                                  ANSE D'AGULIA

21 juillet : 2ième jour - LA COTE SAUVAGE - 50 Miles -

AGULIA-FERRU-ARANA-CONCA-TIVELLA-LONGA-TIZZANU-PLAGE D'ARGENT-MURTOLI-MUCCHIU BIANCU-FURNELLU-ARBITRU-CHEVANU-ECUEIL D'OLMETO-PIANOTTOLI-TONNARA-STAGNOLU-PARAGNANO


Mer belle - Force 2 à 3 -

C'est mon secteur de navigation préféré.
Cette côte est un véritable enchantement, la Corse comme je l'aime, sauvage, nature préservée, des criques
toutes plus belles les unes que les autres avec pour la majorité des accès possibles uniquement en bateau.
En fin de journée, on arrive presque à être saturé par tant de beautés.

                                                                                                                                                                                                                    CALA CONCA         

                                                                        BAIE DE LA CALA CONCA 
                                                                                                                                                                                    TOUR ET PHARE DE SENETOSA
                                                                                              
                                                                                   TIVELLA 

                                                                    TIVELLA            
                           
                                                                                       
                                                                               CALA LONGA




                                                          CRIQUE DANS LA CALA PARAGNANO

 22 juillet - 3ième jour - 50 Miles - 

PARAGNANO-FAZZIO-BONIFACIO-LAVEZZI-CAVALLO-SPERONE-PIANTARELLA-SANTA  MANZA-RONDINARA-PORTO NOVO-RONDINARA- 

Mer belle à peu agitée - Force 3 à 4 -

Ravitaillement carburant et nourriture à Bonifacio.
Superbe journée avec arrêts baignades aux Lavezzi et Piantarella.
Pause dégustation rosé avec Aningoul sur la rampe de Gurgazu à Sant'Amanza. 
J'avais prévu le bivouac dans une crique du golfe de Porto Novo, hélas celle-ci étant polluée par un dégazage sauvage nous sommes retournés à Rondinara pour bivouaquer et dîner à la paillote.


                                                                                      ANSE DE FAZZIO

                                                                                           BONIFACIO

                                                                                 BONIFACIO

                                                                                   BONIFACIO

                                                                                   BONIFACIO

                                                                                           LAVEZZI

       SANTA MANZA : DEGUSTATION ROSE AVEC ANINGOUL 

                                                                                   RONDINARA

23 juillet : 4ième jour - 35 Miles -

RONDINARA-SANTA GIULIA-PALOMBAGGIA-PORTO VECCHIO-SAN CYPRIEN-PINARELLU


Mer belle - Force 2 à 3 -

Départ vers 9h après une visite matinale des gardes de la réserve  des Bouches de Bonifacio pour nous informer très aimablement que le camp doit être levé à l'aube.
Nous avons longé la côte, hélas de plus en plus "mitée" par les nouvelles constructions.
Interdiction de mouiller temporairement (pour une baignade) à Santa Giulia.
Superbes plages de sable fin, très fréquentées du 15 juillet au 20 août.
Pêche à la traîne...pas une prise!!!
Bouée tractée
Plein de carburant à Porto Vecchio
Casse-croûte et baignade à Saint Cyprien
Bivouac à Pinarellu


                                                                       PARASOL BASQUE A SAN CYPRIEN

                                                                                  LE ROSE D'OREZZA

                                                                                UN PETIT TOUR DE BOUEE
 
                                                                                         OEUFS BACON

                                                                                      TRISTE SPECTACLE

24 juillet : 5ième jour - 125 miles -

PINARELLU - AGRIATES


Mer belle à peu agitée - force 2 à 3 -

L'étape prévue initialement était Pinarellu - Santa Maria à l'extrême Nord Est du Cap Corse soit environ 95 miles.
A de multiples reprises pendant la préparation je me suis demandé comment aborder cette étape compte tenu des rares abris et donc de bivouacs qu'elle pouvait nous offrir.
Les éventuels bivouacs étaient : Solaro au Nord de Solenzara, Aléria dans l'embouchure du Tavignano, Taverna et Erbalunga avec le bateau au port et bivouac sur la plage.
La veille de cette étape, la Météo sur le canal 79 annonce un BMS (un bulletin météo spécial)....avis de coup de vent sur le Cap Corse force 7 à 8 pour le surlendemain soit le jour de notre passage du Cap.
A nouveau, un choix délicat à faire : stopper le Tour et revenir par le Sud ou poursuivre en prenant le risque d'être bloqués un ou plusieurs jours dans le Cap sachant que nous devions impérativement être de retour à Ajaccio au plus tard le 30 juillet au matin.
Devant une éventuelle très grosse frustration, nous avons décidé de maintenir l'étape.
C'est vrai qu'à cet instant là, cette décision pouvait paraître farfelue.
En fait, nous espérions une erreur de la Météo, ce qu'il ne faut jamais envisager.
Cette nuit là, rares ont été les instants de sommeil ....que nous réserveraient les 2 prochaines journées? 

Départ de Pinarellu à 6h50 par une mer d'huile, nous filons à 22 noeuds.
Plein de carburant à Solenzara.
La mer s'agite, nous réduisons la vitesse à 10 noeuds.
Vers 11h, nous sommes à Taverna......plein de carburant, pause café d'1h30.
Sans nous concerter, nous avons la même réflexion " pourquoi ne pas passer le Cap aujourd'hui? ".
Peyo m'en jette un mot, la décision est prise....direction les Agriates pour devancer le coup de vent.
Vers 13h30, à Furiani, une tante nous a salué de son balcon, plein d'essence à Bastia.
Navigation à 20 noeuds jusqu'à Macinagio, plein d'essence.
Nous passons le Cap à 30 noeuds pour le fun, la mer est plate, pas un souffle de vent.
Quel dommage de ne pouvoir prendre son temps et visiter comme prévu, Barcaggio, Tollare, Centuri et l'ensemble des criques du secteur.
Rencontre avec les dauphins au large de Saint Florent où nous ferons l'ultime plein de la journée.
C'est la première fois que je naviguais 125 miles d'une traite, en position debout, sans direction hydraulique, une mer peu agitée sur 30% du trajet, une tendinite récurrente au coude droit.....nous avons apprécié de nous poser au bivouac vers 17h pour enfin casser la croûte à l'embouchure du Fiume Santu au début des Agriates....très bon abri.
Nous felicitons nos fistons pour leur comportement exemplaire durant cette longue journée.
Grâce à mon grand copain "Google Earth", j'avais repéré une possibilité de bivouac à cet endroit.
Nous y resterons planqués 2 jours....comme prévu le coup de vent arriva dans la nuit.
Le lendemain, repos, j'en profite pour me casser la figure dans les rochers pendant une partie de "trape-trappe" avec les 2 garçons.

                                                            VIEUX PORT DE BASTIA

                                                              LE CAP CORSE

                                               RENCONTRE AVEC LES DAUPHINS

                                                                         FIUME SANTU

                                                                                   LA SURPRISE DU CHEF

                                                                          L'EQUIPE

                                                                     DOMMAGES COLLATERAUX

                                                              DOUCHE SOLAIRE



26 juillet : 7ième jour - 45 miles

FIUME SANTU - LOTO - SALECCIA - GHIGNU - MALFALCU - OSTRICONI - ILE ROUSSE - ALGAJOLA - CALVI - REVELLATA


Mer belle - force 2 -
Nous avons longé le désert des Agriates et ses superbes plages avec un arrêt pour visiter les paillers de Ghigniu.
Vingt ont été restaurés et peuvent accueillir chacun 4 à 6 couchages. Equipement spartiate, lit en béton, sanitaires communs très propres.
Renseignement à l'office de tourisme de Saint Florent ou sur place en s'adressant directement au gardien.
Lieu idéal pour se ressourcer, nous n'y avons rencontré que des vaches vagabondant dans le village.
Hélas un matelas de Posidonis (plante aquatique) recouvre une superbe plage.
Déçu par Malfalcu, les photos sont parfois trompeuses.
Arrêt d'une heure à Ile Rousse pour une rapide visite et quelques achats, le capitaine du port nous ayant gentiment proposé une place.
Ensuite, nous avons pris la direction de Calvi, plein de carburant et ravitaillement nourriture.
Ici ausi nous avons été très bien accueillis par le personnel du port qui nous a également proposé une place provisoire.
Sachant que la pointe de la Revellata est parfois délicate à passer, j'avais prévu de bivouaquer dans l'anse d'Alga sur la côte Sud-Est de la presqu'île de la Revellata pour profiter d'une mer calme en partant tôt le matin.
Nous avons trouvé une petite crique très sympa.


                                                              SALECCIA


                                                                GHIGNU



                                                        MALFALCU

                                                      L' ILE ROUSSE

                                                   CALVI

                                                             BOUEE A LA REVELLATA

                                       BIVOUAC A LA REVELLATA


27 juillet : 8ième jour - 45 miles

REVELATTA - NICHIARETO - GROVANI - GALERIA - FUCULARA - SCANDOLA - GIROLATA - TUARA



Mer ridée à belle - force 1 à 2 -
Comme prévu, nous levons le bivouac assez tôt.
Agréable surprise, nous avons une mer d'huile à la pointe de la Revellata. Nous longeons la presqu'île à la recherche de la grotte des veaux marins.
Nouvelle rencontre avec les dauphins.
Nous abordons une superbe côte rocheuse relativement méconnue, la montagne se jette dans la mer, c'est magnifique.
Arrêt à Galéria, petit port très agréable, village bien préservé, discussion au café avec un villageois qui nous commentera la vie et les origines du village.
Nous poursuivons jusqu'à Fuculara, le bivouac initialement prévu.
Ici, un majestueux cirque se dresse devant nous, j'ai eu un coup de coeur pour ce site.
Nous sommes à la mi-journée, nous décidons de naviguer vers la Scandola, au passage une petite halte dans l'anse d'Elbo, et nous risquons le bateau dans les grottes du secteur.
Nous approchons du golfe de Porto, l'unique site totalement naturel de France métropolitaine inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco (depuis 1983).
La réserve qui fait partie du parc naturel régional de Corse, occupe la presqu'île de la Scandola, impressionnant massif d'un rouge orangé intense, aux formes surprenantes.
Epoustouflant panorama!!!
Ici, c'est le royaume de l'aigle de mer, le balbuzard, dont on peut apercevoir les nids.
On y trouve également l'habitat d'une espèce disparue, le phoque moine dont le dernier spécimen fut aperçu ici même en 1970.
Bientôt,  se découvre à l'horizon le fort de Girolata, hameau accessible uniquement par mer ou par un sentier.
Devant l'affluence, nous passons notre chemin, pour rejoindre la plage de Tuara, très certainement notre bivouac le plus grandiose avec toutes ces montagnes environnantes.

                                 GROTTE DES VEAUX MARINS

                                    PAGLIA ORBA ET TAFUNATU

                                                   ANSE ELBO






                                                DOUBLE FACE


                                            NID DE BALBUZARD


                                                  GIROLATA

                                                    GIROLATA

                                                      TUARA

                                                    TUARA

                                      COIN CUISINE A TUARA

                                                    TUARA

28 juillet - 9ième jour - 50 miles -

TUARA - OSANI - PARTINELLO - PORTO - PIANA - CAPO ROSSO - SANGUINAIRES - AJACCIO -
Mer calme - force 1 à 2 -

Réveil très matinal.
Passage à l'embarcadère pour Girolata.
Nous longeons la côte de crique en crique au plus près du rivage jusqu'à Porto où nous ferons le plein de carburant. 
Direction le Capo Rossu , l'extrême pointe ouest de la Corse.
Quel privilège de caboter le long des somptueuses Calanches de Piana!!
Attention toutefois aux nombreux récifs à l'approche du Cap, extrême vigilance de rigueur.
Nous entrons prudemment dans une galerie et débouchons sur la fameuse anse de Capo Rossu surplombée de majestueuses falaises de plusieurs centaines de mètres.
Ici, c'est un peu la bousculade. On y trouve toutes sortes d'embarcations, du kayac jusqu'au prestigieux yacht, en passant par les jet-ski et les navettes de touristes.
Je n'ai pas pu m'empêcher d'apostropher très séchement les occupants d'un yacht de 50m qui avait pris la liberté de mouiller à cet endroit, obstruant la moitié de la crique.
Je ne peux pas supporter le "sans gêne" de certains surtout lorsqu'il s'agit d'un navire de plusieurs dizaines de millions de dollards qui aurait pu jeter l'ancre en toute sécurité à une centaine de mètres du rivage.
Le capitaine français, tout de blanc vêtu, est resté courtois contrairement à certains membres de l'équipage gesticulant sur le pont, en me traitant de Fu....
Vraiment regrettable de n'avoir pas pu mémoriser le nom du vaisseau.
Ensuite, nous avons navigué par 25 noeuds sur une mer d'huile jusqu'à Ajaccio en passant par les Sanguinaires et une dernière rencontre avec les dauphins comme un Au Revoir et à Bientôt.

                                         TOUR DE PORTO

                             ENTREE DU PORT DE PORTO

                           PLAGE DE PIANA - FICAJOLA

                                          CAPO ROSSO












Pour un autre aspect de la Corse, celle des montagnes, je vous invite à visiter le blog de mon village en cliquant sur le lien ci-dessous.
link
Repost 0
Published by Ortiacciu
commenter cet article